Agriculture renouvelable : diversification réussie !

Bruno Merle est agriculteur depuis 1985. Sa petite exploitation est située aux portes du vignoble de Saint-Pourçain, en Auvergne. Très vite, le manque de rentabilité de son entreprise agricole le conduit à réagir et à se diversifier. Au fil du temps, accompagné par son conseiller Cerfrance, il a su se développer en profitant des opportunités offertes par son environnement immédiat.

Fiche Signalétique

ACTIVITE
ELEVAGE DE BOVINS VIANDE, VOLAILLES, PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAIQUE
EARL Le Treuil MB Activité : Élevage de bovins - viande Taille : Associé gérant unique SCEA Avicole Bruno Merle Activité : Élevage de volailles Taille : 2 associés (dont sa femme) SARL Énergie équitable Autrac Activité : Production d’électricité photovoltaïque Taille : Co-gérant + 37 associés
TAILLE
40

Son crédo : la diversification

À ses débuts, Bruno Merle exploite les 50 ha de sa ferme Bourbonnaise, dont environ 40 ha en achat foncier, essentiellement voués à la polyculture et à un peu d’élevage de bovins. Mais en 1992, il doit faire avec la première réforme de la PAC (Politique Agricole Commune).

Trois choix possibles :

  • programmer la cessation d’activité de sa ferme ;
  • augmenter la surface de son exploitation en acquérant de nouvelles terres ;
  • créer un élevage de volailles pour se diversifier et se développer.

Avec son conseiller Cerfrance, il élabore un modèle économique et trouve le financement nécessaire pour construire un bâtiment d’élevage avicole. Il s’implique également dans la vie de la coopérative de Saint-Pourçain en acquérant 1,5 ha de vignes.


Nos clients vous racontent

Bruno Merle

« 25 ans après, le modèle économique a bien fonctionné. J’ai pu rembourser le foncier, construire mon habitation tout en continuant d’investir dans les outils de production… »


Une organisation juridique et patrimoniale adaptée

En 2007, les résultats économiques ayant fortement progressé, Bruno Merle met en place une nouvelle organisation articulée autour de 3 axes :

  1. Polyculture, élevage et vigne au sein d’une EARL unipersonnelle
  2. Création d’une SCEA entre époux pour l’exploitation des volailles
  3. Patrimoine foncier et immobilier agricole à titre personnel

L’aventure photovoltaïque sur bâtiments agricoles

En 2009, Bruno Merle dispose d’une capacité de financement conséquente. Il crée la SARL Énergie Équitable Autrac avec d’autres agriculteurs Auvergnats. Co-gérant de la société, il équipe les toitures de son poulailler et d’un bâtiment de stockage de panneaux photovoltaïques appartenant à la SARL.

Un triple intérêt :

  • équilibre énergétique de l’exploitation ;
  • revenus locatifs substantiels ;
  • dividendes issus des résultats de la société.

 - CERFRANCE

Se préparer à passer la main

À 58 ans, Bruno Merle recherche un ou plusieurs repreneurs. L’organisation choisie avec son conseiller Cerfrance lui permet de céder les volailles ou l’exploitation des terres, ou les deux à la fois. Il envisage éventuellement de rester temporairement au capital, pour favoriser la transmission.


Nos clients vous racontent

Bruno Merle

« Dans ma vie, j’ai toujours recherché l’autonomie : pour mon travail, ma gestion et mes choix commerciaux, mes consommations et pour la transmission progressive de mes activités à laquelle je travaille actuellement… »



Jacques Mathé, économiste.

L’avis de Jacques Mathé, économiste.

La vie économique des entreprises se déroule en accéléré. L’environnement économique, les marchés, les clients, les techniques, les savoirs, sont en perpétuelle évolution. Cette économie en mouvement entraîne les entrepreneurs à adapter en continu leur mode de fonctionnement, leurs connaissances, leurs repères. Ces adaptations sont souvent douces quand elles sont bien anticipées, parfois plus rudes quand on ne les voit pas venir. Elles sont aussi déstabilisantes quand elles entraînent des ruptures dans le fonctionnement des modèles économiques. Tout se passe donc dans la tête des dirigeants, dans leur capacité à bouger, à remettre en cause les habitudes. Les plus hardis iront même jusqu’à devancer les évolutions à venir, et à imaginer le futur de leur entreprise.


En ce moment

  • Conseil et application des intrants : la France n’est pas un cas isolé
    Actuellement, dans le cadre de la future loi sur l'équilibre des relations commerciales en agriculture et dans l'alimentation , il est question de séparer conseil technique et vente de produits phytosanitaire par les coopératives et par les négociants. Ce n'est pas sans rappeler la politique du Québec qui a légiféré, dès les années 1990, pour limiter l'usage des engrais chimiques. Explications.
    En savoir plus
  • Abus de droit à but principalement fiscal :la nouvelle arme de l’administration fiscal ?
    La loi de finances pour 2019 a consacré un nouveau dispositif d’abus de droit visant à écarter les opérations et actes à motif principalement fiscal.
    En savoir plus
  • Dispositif PINEL, du nouveau !
    La loi de finances 2019 est venue redonner un peu de souplesse avec l’extension à de nouvelles zones et certains aménagements.
    En savoir plus
  • Retrouvez Cerfrance au SIMA !
    Du 24 au 28 février, le Réseau Cerfrance sera présent au Salon International du Machinisme Agricole (SIMA), Par des Expositions, Paris Nord Villepinte. Une présence sous le signe de la stratégie avec de nombreux outils et experts mobilisés pour aider les agriculteurs à bâtir une exploitation pérenne. Explications.
    En savoir plus