Acquérir ses locaux : l’entreprenariat en toute liberté !

À Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs (Isère), Sébastien Porchey est le gérant de l’entreprise Hargassner France Alpes, qui distribue des chaudières Hargassner aux professionnels. Pour poursuivre son développement tout en valorisant son patrimoine, il a acquis un terrain et fait construire une extension de ses locaux, plus un showroom.  
 

Fiche Signalétique

ACTIVITE SARL HARGASSNER FRANCE ALPES
Distributeur exclusif de chaudières Hargassner sur 10 départements du quart Sud-Est de la France
TAILLE 3 associés + 7 salariés permanents
SITE INTERNET hargassner-france.com

Premiers locaux, première acquisition

En octobre 2007, Sébastien Porchey franchit le pas de la création d’entreprise en s’associant avec Amandine Breymand et la société Hargassner France, fabricant de chaudières. Pour débuter son activité de vente aux installateurs, plombiers, chauffagistes, il aménage un bureau à son domicile et profite d’un entrepôt mis à sa disposition par un ami. Quelques mois plus tard, le développement rapide de sa structure l’incite à rechercher ses premiers locaux. Il hésite alors entre la location et l’accession à la propriété.

En 2008, il opte pour l’achat d’un terrain dans la Zone d’Activité Commerciale de l’aéroport Grenoble-Isère et fait construire son premier bâtiment.


Dissocier l’immobilier professionnel de l’activité de l’entreprise

Avec son conseiller Cerfrance, le dirigeant a élaboré une stratégie qui repose sur la création d’une Société Civile Immobilière, aussi appelée SCI. Constituée entre le gérant et son père, la SCI Alpes Bois Automatique n’implique pas l’associée de Sébastien Porchey, ni la marque de chaudière. Elle permet donc de conserver un caractère familial au patrimoine immobilier. Dès janvier 2009, la SARL Hargassner France Alpes établit un bail avec la SCI Alpes Bois Automatique, et devient son locataire.

Les atouts de la formule :

  • ne pas payer de loyer à perte ;
  • constituer un patrimoine familial ;
  • disposer d’un complément de revenus mensuels constitué par le loyer (avant ou/et pendant la retraite) ;
  • pouvoir faire évoluer l’entreprise et la SCI distinctement ou conjointement ;
  • profiter d’un régime fiscal avantageux.

Nos clients vous racontent

Sébastien Porchey

« Entre payer un loyer à fonds perdus et rembourser un emprunt finançant la constitution d’un patrimoine, je n’ai pas hésité longtemps »


Un levier de développement du projet d’entreprise

Début 2015, pour accélérer la croissance de son entreprise, Sébastien Porchey propose à ses clients installateurs d’exposer chez lui l’ensemble de la gamme existante aux clients finaux, les particuliers. Il agrandit le bâtiment pour aménager un véritable showroom ouvert tous les jours de la semaine, avec un espace de stockage des chaudières et pièces détachées redimensionné.

Ces nouvelles installations complètent les locaux initiaux qui étaient constitués d’un espace de bureau, d’une surface de stockage, d’une chaufferie de démonstration pour les professionnels, d’une salle de formation et d’une aire de stationnement.


Sébastien Porchey

« Le fait d’être propriétaire de l’immobilier permet d’être libre de faire évoluer les locaux en même temps que l’entreprise… »



L’avis de Noëlle Lécuyer, responsable juridique, fiscal, patrimoine

Chaque entreprise, petite ou grande, quelle que soit la nature de son activité doit, à un moment de sa vie, avoir une réflexion sur sa stratégie immobilière : location ou achat ? Achat en direct ou par le biais d’une SCI ? Solution intermédiaire comme le crédit-bail ?

Si la location donne plus de souplesse, notamment en permettant de quitter les locaux et d’en changer assez rapidement, une approche plus patrimoniale conduira l’entreprise à faire l’acquisition de ses locaux afin de se constituer un patrimoine et d'être libérée des contraintes du statut locatif.

Dans tous les cas, la solution retenue devra l’être en connaissance de cause, elle sera adaptée en fonction des spécificités de l’entreprise mais tiendra également compte des contraintes extérieures.


En ce moment

  • La couverture sociale
    Concernant la couverture sociale obligatoire des dirigeants, entre idées reçues, complexité du système et diversité des prestations… pas facile de s’y retrouver et de comprendre comment vous êtes couvert en cas de maladie, d’invalidité ou de décès. Pour aborder ce thème, nos experts répondent aux questions les plus fréquemment posées sur le régime social du dirigeant.
    En savoir plus
  • Retrouvez Cerfrance au SME online !
    Entrepreneurs et créateurs d'entreprise, retrouvez-nous au Salon SME online le jeudi 20 juin 2019 ! Vous pourrez échanger avec nos experts en direct, ils répondront à toutes vos questions de manière personalisée ! Faites le plein d’idées et conseils pour créer ou développer votre activité sans quitter votre bureau. >> Inscrivez-vous dès maintenant et retrouvez-nous ici  !
    En savoir plus
  • ABUS DE DROIT : UNE NOUVELLE PROCÉDURE
    La loi de finances pour 2019 institue une nouvelle procédure d'abus de droit. Celle-ci permet à l'administration fiscale de qualifier comme tel les actes qui auraient pour motif principal (et non pas seulement exclusif) d'éluder ou d'atténuer la charge fiscale qui aurait normalement dû être supportée si l'acte n'avait pas été passé. Ce nouveau dispositif concernera les actes passés compter de 2020.
    En savoir plus
  • ABUS DE DROIT : UNE NOUVELLE PROCÉDURE
    La loi de finances pour 2019 institue une nouvelle procédure d'abus de droit. Celle-ci permet à l'administration fiscale de qualifier comme tel les actes qui auraient pour motif principal (et non pas seulement exclusif) d'éluder ou d'atténuer la charge fiscale qui aurait normalement dû être supportée si l'acte n'avait pas été passé. Ce nouveau dispositif concernera les actes passés compter de 2020.
    En savoir plus