Ainsi l’a jugé la Cour de cassation : le défaut de signature du gérant d’une Sarl sur la convocation de l’assemblée générale ne constitue pas une irrégularité de convocation et ne peut justifier l’annulation de ladite assemblée.