Vous louez ou sous-louez une partie de votre habitation principale ?

Ce revenu peut être exonéré d’impôt sur le revenu sous condtions.

Cette exonération s’applique lorsque les pièces sont meublées et constituent la résidence principale du locataire et si le loyer que vous percevez est fixé dans des limites raisonnables.

Pour qualifier un loyer de  « raisonnable », l’administration fiscale communique chaque année les plafonds annuels de loyer à ne pas dépasser.

Pour l’année 2020, ces plafonds, établis par mètre carré de surface habitable, charges non comprises, s’élèvent à 190 € pour les locations ou sous-locations réalisées en Île-de France, et à 140 € pour les locations ou sous-locations réalisées dans les autres régions.

Pour vous

EN CE MOMENT