Réduction des allègements dans le domaine de la fiscalité énergétique

Sous réserve du vote définitif de la loi de finances pour 2020, le projet prévoit de diminuer de 2 centimes d'euros par litre le remboursement de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur le gazole dont bénéficient les entreprises de transport routier de marchandises.


De plus, l'article 16 du PLF pour 2020 vise à supprimer progressivement, entre 2020 et 2022, le tarif réduit de TICPE sur le gazole non routier (GNR), à l'exception de certains usages dont les usages agricoles. Le texte prévoit l'augmentation du taux réduit de la TICPE (18,82 €/hl), étalée sur une période de trois ans, en vue de l'aligner sur le taux du gazole normal en 2022. Soit :

  • 37,68 €/hl au 1er juillet 2020 ;
  • 50,27 €/hl au 1er janvier 2021 ;
  • 59,40 €/hl au 1er janvier 2022.


Pour le secteur agricole il est prévu un « reste à charge » de 3,86€/hl qui, en janvier 2022, sera directement applicable à l’acquisition du produit, dénommé alors « gazole agricole », réservé aux seuls travaux agricoles.

Mais pendant la période comprise entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021, il est mis en place un système d’avances pour neutraliser les effets de l’augmentation de cette taxe sur la trésorerie des exploitations. Au plan pratique, la première avance sera calculée sur la base des volumes de GNR déclarés et payés au titre de 2018 en 2019.

Calendrier des versements de l’avance :

- première avance versée un peu avant juillet 2020 et calculée sur la base de la moitié de la hausse tarifaire ;

- seconde avance versée courant janvier-février 2021.

Aucune avance ne sera versée en 2022 (tarif « agricole » de 3,86€/hl directement applicable à l’achat


Démarches à effectuer avant le 31 janvier 2020

Votre demande de remboursement doit être faite avant le 31 janvier !

Nous attirons votre attention sur la nécessité d'engager une démarche de demande de remboursement des volumes 2018, via le portail Chorus, avant le 31 janvier 2020 afin d'obtenir l'avance correspondante comme expliqué ci-dessus. Aucune autre démarche n’est nécessaire mais, passé ce délai, l’avance ne sera plus attribuée.


EN CE MOMENT

  • Agri-entrepreneurs

    Tour d'horizon des marchés agricoles 2019

    Le groupe de Veille économique agricole Cerfrance fait le bilan de l'année. La filière Pommes nous est présentée ci-dessous par Fabien Barabé, Responsable...

  • nullité d'une donation à une association
    Les époux ne peuvent, l’un sans l’autre, disposer entre vifs, à titre gratuit, des biens de la communauté ; si l’un des conjoints outrepasse ses pouvoirs sur les biens communs, l’autre peut demander l’annulation de l’acte (C. civ. art. 1422, al. 1 et 1427, al. 1 ). En l’espèce, un homme a fait donation à une association de 50 000 €, sans l’accord de son épouse, avec laquelle...
    En savoir plus
  • UN PEA PLUS SOUPLE
    Licenciement, invalidité ou mise à la retraite anticipée vous autorisent désormais à opérer des retraits sur votre PEA dans les 5 premières années suivant son ouverture sans que cela entraine la clôture du plan (idem si l’un de ces événements concerne le conjoint ou le partenaire pacsé du titulaire du PEA). Ces retraits sont taxés à 12. 8% au titre de l’impôt sur le revenu auquel...
    En savoir plus
  • LES LOYERS DE LA SOUS LOCATION POUR LE PROPRIETAIRE
    Monsieur DURAND propriétaire bailleur, constate que ses locataires ont sous-loué son appartement sur le site Airbnb, sans son accord. Il leur donne congé pour reprendre son bien et l’occuper lui-même. Les locataires se maintiennent dans les lieux. Monsieur DURAND engage alors une procédure d’expulsion et leur réclame le montant des loyers qu’ils ont perçus dans le cadre de la sous-location. Il obtiendra gain de cause car il...
    En savoir plus