Les circonstances actuelles avec l'arrivée du nouveau variant à donner un rebond soudain à l’épidémie du Covid-19. Le ministère du travail a donc été contraint d'actualiser le protocole sanitaire national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise !

Les gestes barrières sont reconfirmés, à savoir :

- le lavage des mains ;

- l'éternuement dans le coude ;

- l'utilisation de mouchoirs à usage unique ;

- l’interdiction de toucher le visage ou les mains : ne pas s’embrasser, ni se serrer les mains, ni faire d’accolade.

Attention : Les gants n’offrent pas de protection prouvée.

Si vous n’avez pas la certitude que le renouvellement de l’air est suffisant, il est recommandé d’aérer au minimum 5 minutes toutes les heures. Toutefois, si il est démontré un apport suffisant par le système de ventilation, cette pratique n'est pas nécessaire.

Il est aussi conseillé de mesurer la teneur en CO2 par des capteurs aux endroits fortement fréquentés. 

En effet, si le CO2 dépasse le seuil de 800 ppm, les entreprises ont le devoir de veiller à aérer et à renouveler l'air de la pièce ou tout simplement de réduire le nombre de personnes présente dans la pièce.

Si la concentration de CO2 dépasse les 1000 ppm, le ministère recommande fortement d'évacuer le local le temps d'une aération suffisante pour retrouver des niveaux de CO2 inférieurs à 800 ppm.

Le port du masque doit être obligatoire dans les lieux clos et partagés (par exemple : 2 personnes en permanence dans un bureau).

Même lorsque vous portez le masque, la distance physique entre 2 personnes doit toujours rester supérieure à 1m.

Lorsque vous êtes dans des espaces extérieurs ou de restauration : la distianciation physique doit être de 2m au minimum. Vous devez éviter d'être en face à face en mangeant et vous devez vous assurer d’un espace de 8m2 par personne.

Chaque employeur doit aussi informer ses salariés de l'existence de l'application "TousAntiCovid" et de l'intérêt de son activation pendant les horaires de travail.

Dans tous les établissements où la présentation du pass sanitaire est obligatoire, les employeurs doivent redoubler de vigilance à ce sujet. Cet effort ne doit pas être appliqué seulement auprès des salariés mais également auprès des clients, des prestataires, des intérimaires ou des sous-traitants.

Il en est de même pour l'obligation vaccinale des soignants et des travailleurs des établissements et services sanitaires et médico-sociaux.

Toute absence en ayant comme motif la VACCINATION doit pas entraîner de baisse de la rémunération et doit être assimilées à du temps de travail effectif pour les salariés et stagiaires.

Un salarié « cas contact » ou présentant des symptômes devra impérativement à rester à son domicile et régulariser sa situation avec l’aide de son médecin traitant.

Un salarié se déclarant plus à risque, devra bénéficier par exemple d’un bureau simple, d’un nettoyage quotidien approfondi de son espace de travail.

Il doit pouvoir arranger ses horaires d’arrivée et de départ afin d'éviter les heures où les déplacements sont nombreux.

Pour lutter contre la pandémie et limiter les risques de contaminations par contact avec les mains, chaque employeur doit mettre en place des procédures de nettoyage avec un produit actif sur le virus SARS-CoV-2 régulières, au minimum une fois par jour, des objets,surfaces et points de contact que les salariés sont susceptibles de toucher sur les postes de travail et dans tous les lieux communs, y compris les sanitaires.

Tous les déchets susceptibles d'être contaminés comme les masques par exemple, doivent être jetés dans des poubelles à ouverture non manuelle.

Il n’est pas recommandé d’organiser de tels événements ; si toutefois ils ont lieu, respecter STRICTEMENT les gestes barrière et la distanciation de 2m lorsque le port du masque ne peut être assuré.

Vérifier la bonne application des mesures d’aération du local concerné.

Il n’y a pas de nouvelle mesure coercitive : les employeurs sont simplement encouragés à le favoriser.

EN CE MOMENT

  • collecte de Déchets d'Équipements Électriques ou Électroniques
    Cerfrance Mayenne - Sarthe et Logicia organisent une collecte DEEE : Déchets d'Équipements Électriques ou Électroniques dans toutes les agences Cerfrance du 31 janvier au 11 février 2022. Le saviez-vous ? ■ 75 % des composants des écrans sont recyclables ■ Téléphones portables : pour les causes solidaires Après avoir été collectés les téléphones portables passent un...
    En savoir plus
  • Partenariat Cerfrance Gîtes de France
    Vous possédez déjà un gîte ou vous désirez en créer un ?  Le partenariat Cerfrance Alliance Comtoise et Gîtes de France vous aide à répondre à vos questions. Choisir le bon statut, une stratégie, question économique ou juridique ? Ne restez plus dans le flou ! Contactez-nous.
    En savoir plus
  • NOUVELLE PRESENTATION DU BULLETIN DE SALAIRE POUR 2022
    La liste des informations devant figurer sur les bulletins de paie est, une nouvelle fois, modifiée par arrêté du 23 décembre 2021. Ces modifications s’appliquent pour les rémunérations versées à compter du 1er janvier 2022.    
    En savoir plus
  • RENFORCEMENT DU CONGE DE PRESENCE PARENTALE
    Le Sénat a définitivement adopté le 4 novembre une proposition de loi visant à améliorer les conditions de présence parentale auprès d’un enfant dont la pathologie nécessite un accompagnement soutenu.    
    En savoir plus

Votre demande a bien été envoyée

Un conseiller Cerfrance reviendra vers vous sous 24h.

Poursuivre ma navigation
Trouver mon agence

Demande de devis

3 minutes
1/12 Quelle est votre situation ?
2/12 Quel est votre secteur d’activité ?
3/12 Combien de salariés employez-vous ?
4/12 Quel est votre chiffre d’affaires (réalisé ou prévisionnel) ?
5/12 Quel est votre besoin ?
6/12 Votre prénom
7/12 Votre nom
8/12 Votre code postal
9/12 Votre commune
10/12 Votre email
11/12 Votre numéro de téléphone
12/12 A quels horaires êtes-vous joignable ?
Plusieurs choix possibles