En France, l'agriculture est soumise à une double impulsion : celles des attentes sociétales et celle de la demande des consommateurs. Pour y répondre, les stratégies de segmentation sont conseillées.