Accéder au contenu principal
Passage à la facture électronique

Passage obligatoire à la facture électronique

À partir du 1er juillet 2024, toutes les entreprises assujetties à la TVA (redevables ou non) seront soumises à l’obligation de facturation électronique. Sont principalement concernées celles qui vendent aux professionnels (B2B). L’enjeu premier est de taille pour l’administration fiscale : lutter contre la fraude à la TVA. En France, celle-ci est estimée entre 10 et 20 milliards d’euros par an.

Quelles opérations sont concernées ?

L’obligation de facturation électronique ne concerne que les opérations (achats, ventes de biens, prestations de services) réalisées entre entreprises assujetties à la TVA en France. Toutefois, les opérations réalisées par les assujettis à la TVA avec des clients particuliers, ou étrangers, sont également concernées à travers la mise en place de la transmission de leurs données de transaction à l’administration fiscale. De même pour les opérations portant sur les activités de services, via la transmission de leurs données de paiement. Ces deux derniers points sont appelés « e-reporting ».

Le calendrier de déploiement

Calendrier de déploiement de la facture électronique en France

Depuis le 1er janvier 2020, la transmission de factures par voie électronique est d’ores et déjà obligatoire pour les marchés publics. Le recours à la facturation électronique et à la transmission de données va se déployer progressivement dans toutes les entreprises entre 2024 et 2026. À partir du 1er juillet 2024, si vous êtes assujetti à la TVA, redevable ou non, et quelle que soit la taille de votre entreprise, vous devrez impérativement gérer la réception de factures électroniques.

Quant à leur émission et au « e-reporting », ils interviendront ultérieurement selon un calendrier défini par la DGFIP. Pour les TPE et les PME, cette obligation prendra effet au 1er janvier 2026, mais il reste possible de commencer dès le 1er juillet 2024.

Comment ça marche ?

La facture établie avec un logiciel compatible avec la norme appelée Factur-X est transmise sous forme dématérialisée et associe deux types de format : un format PDF « lisible » par tout un chacun et un format XML contenant un socle de données (data) pour automatiser leur traitement. Les factures transiteront systématiquement par une plateforme de dématérialisation : le Portail Public de Facturation (celui de l’État) ou une Plateforme de Dématérialisation Partenaire (appelée PDP) qui apportera des services additionnels.

Les enjeux

Au-delà de la prévention contre la fraude à la TVA, l’État entend renforcer la compétitivité des entreprises. Le passage à la facture électronique réduit en effet efficacement les coûts de traitement des factures reçues (estimés entre 13 et 14 euros par facture), accélère les process et améliore les délais de paiement. Elle permet de suivre l’activité des entreprises en temps réel et d’adapter le pilotage de ses actions. Les factures et leurs données seront stockées sur un serveur sécurisé en format original, garantie de leur intégrité et de leur authenticité. À terme, la facture électronique facilitera les déclarations de TVA. En conclusion, les objectifs sont clairement définis : économie, gain de temps et sécurité.

Village en France, c'est ça la proximité de Cerfrance

Trouver une agence

Je cherche une agence
autour de
Voir toutes les agences

Ces articles peuvent vous intéresser

Hommes et femmes au travail dans des métiers que représente Cerfrance

Lettre de Veille économique agricole Spéciale Souveraineté alimentaire

Décrypter les enjeux de souveraineté alimentaire
En savoir plus
Illustration facture électronique

Report de l’entrée en vigueur de la réforme

Prévue initialement en juillet 2024, la généralisation de la facture électronique et de la transmission à l’administration fiscale des données de transaction est...
En savoir plus

Lettre de Veille économique agricole Spéciale Marchés 2023

Bilan 2023 des principales filières agricoles
En savoir plus
Champ de vigne avec un ciel bleu au coeur du Cognac

Interview au cœur du Cognac

Au cœur du Cognac, la famille Bouché produit des eaux de vie depuis des générations. Les trois frères de la dernière génération se sont installés ensemble pour...
En savoir plus

Notre newsletter

Suivez nos actualités et bien plus, en vous abonnant à notre newsletter.

Type de newsletter*

Êtes-vous client Cerfrance ?*