Accéder au contenu principal
Mise en place d'une stratégie patrimoniale Mise en place d'une stratégie patrimoniale

Définir sa stratégie patrimoniale

La gestion de patrimoine est bien plus qu'une simple affaire de chiffres ; c'est une réflexion sur l'avenir, une planification méticuleuse et une adaptation constante. Que vous soyez un particulier cherchant à protéger votre patrimoine familial ou un investisseur aguerri cherchant à maximiser vos rendements, comprendre et appliquer une stratégie patrimoniale efficace est essentiel.

Qu’est-ce qu’une stratégie patrimoniale ? 

La stratégie patrimoniale est un ensemble d'actions structurées qu'un individu ou une famille élabore afin d'optimiser la gestion de son patrimoine. Elle vise à sécuriser l'avenir financier tout au long de la vie professionnelle et au-delà. Le patrimoine englobe tous les actifs d'une personne, qu'il s'agisse de biens immobiliers, d'épargnes, d'investissements, d'objets de valeur, et bien d'autres. 

 

Les objectifs d’une stratégie patrimoniale 

Il y a plusieurs raisons de mettre en place une stratégie patrimoniale : 

  • La protection du patrimoine : Elle permet d'assurer que les biens et investissements sont à l'abri des divers risques, tels que les litiges ou les catastrophes. De cette manière, quelle que soit la situation (retraite, maladie, imprévus, crise économique), des ressources restent disponibles pour répondre aux besoins. 

  • L'optimisation fiscale : L'objectif est de minimiser légalement la charge fiscale en exploitant différents outils et supports d'investissement ou en restructurant le patrimoine. Sans une planification soignée, il y a un risque de dissipation de ressources financières, que cela résulte d'une gestion inadéquate des investissements, de décisions hâtives ou d'une charge fiscale superflue. 

  • La transmission : Il est essentiel d'anticiper la manière dont le patrimoine sera légué aux héritiers ou à d'autres bénéficiaires. L'objectif est de minimiser les droits de succession tout en honorant les volontés du propriétaire. 

  • La rentabilité : L'idée est de garantir que le patrimoine se développe ou génère des rendements grâce à des investissements judicieux. Une stratégie bien pensée peut permettre de minimiser les impôts en exploitant les bénéfices fiscaux, les déductions et les crédits disponibles. 

  • La liquidité : Il s'agit de conserver un niveau de liquidité suffisant pour répondre aux dépenses inattendues ou pour capitaliser sur des opportunités d'investissement émergentes. 

 

Les étapes d’une stratégie patrimoniale 

Définir ses objectifs 

La première étape, cruciale, consiste à établir et arrêter des objectifs à la fois précis et réalistes. Cette démarche débute généralement par un audit patrimonial ou un bilan patrimonial. 

Le bilan patrimonial vous offre l'opportunité d'identifier les forces et les faiblesses de votre situation financière. Parallèlement, l'audit patrimonial approfondit votre connaissance de votre situation personnelle et familiale, ainsi que de vos enjeux et aspirations. Il s'agira alors d'examiner en détail vos actifs et vos passifs, vos sources de revenus et vos dépenses, sans oublier votre contexte fiscal. Une fois ce diagnostic établi, il convient d'identifier les risques potentiels auxquels vous pourriez être confronté, qu'il s'agisse de risques de marché, de ceux inhérents à votre situation personnelle, ou encore d’événements imprévus. 

Poursuivez par une introspection approfondie sur vos ambitions, vos besoins et vos aspirations à court, moyen et long terme. Interrogez-vous : quel niveau de vie ambitionnez-vous de conserver ? Quels sont vos projets phares (acquisition immobilière, lancement d'une entreprise, voyages, etc.) ? Envisagez-vous d'orchestrer une transmission optimisée de votre patrimoine à la prochaine génération ? 

Forte de ces réflexions, la formulation d'objectifs clairs et concrets devient impérative. À cet égard, il est conseillé d'adopter la méthodologie SMAR(T) – Spécifique, Mesurable, Atteignable, Relevant (pertinent en français), et Temporellement défini – pour garantir la netteté et la viabilité de ces objectifs. 

Quelques exemples d’objectifs : 

A court terme (1 an ou moins) 

  • Réduire ses dépenses non essentielles de 15% 

  • Souscrire à une assurance-vie ou une assurance invalidité pour protéger sa famille 

  • Augmenter son taux d’épargne mensuel de 10% 

A moyen terme (1 à 5 ans) 

  • Acheter un bien immobilier pour y vivre ou comme investissement locatif 

  • Investir dans un portefeuille diversifié en vue d’obtenir un rendement annuel de 5% 

  • Doubler la capacité de son épargne-retraite 

Long terme (plus de 5 ans) 

  • Accumuler un montant pour sa retraite, par exemple 500 000 euros 

  • Payer intégralement une maison ou un autre bien immobilier 

  • Créer un portefeuille d’investissements produisant un revenu passif spécifique, par exemple 2 000 euros par mois 

Spécifique à des situations ou événements de vie : 

  • Adapter son patrimoine à la suite d’un mariage ou d’un divorce 

  • Anticiper la vente d’un bien immobilier 

  • Planifier la transmission de biens à ses enfants ou petits-enfants, par exemple via des donations 

 

Il est essentiel de solliciter régulièrement l'avis de professionnels, tels que des conseillers financiers, des fiscalistes ou des notaires, adaptés à la spécificité de vos objectifs. Ces spécialistes peuvent vous apporter des éclairages, des solutions et des stratégies auxquels vous n'auriez pas nécessairement pensé. Le paysage financier et fiscal étant en perpétuelle mutation, il devient impératif de revoir et d'adapter vos objectifs et stratégies en conséquence. 

 

Le mise en place de la stratégie 

Après avoir défini et clarifié vos objectifs, il est maintenant crucial de concrétiser votre stratégie patrimoniale. 

Premièrement, évaluez les ressources dont vous disposez actuellement. Déterminez la somme que vous pouvez allouer immédiatement et combien vous êtes en mesure d'épargner périodiquement pour vos aspirations futures. En fonction de vos objectifs, certains instruments financiers seront plus pertinents que d'autres. Cela pourrait englober des comptes épargne, des fonds d'investissement, des SCPI, des contrats d'assurance-vie, parmi d'autres. Chaque outil a ses spécificités, avec des avantages, des risques et des conséquences fiscales distincts. 

Dans le cas où l'optimisation fiscale serait au cœur de vos préoccupations, renseignez-vous sur les dispositifs légaux disponibles afin de minimiser votre charge fiscale. Ceci pourrait passer par des placements financiers spécifiques, des mécanismes de défiscalisation ou encore la mise en place de structures juridiques adaptées. 

Il est aussi primordial de noter que toute stratégie doit être flexible. Le monde financier est dynamique et vos objectifs peuvent évoluer avec le temps. Assurez-vous de réviser périodiquement votre stratégie, d'apporter les ajustements nécessaires, et de consulter régulièrement des experts afin de rester informé des nouvelles opportunités et réglementations. 

Ne mettez jamais tous vos œufs dans le même panier. La diversification est essentielle pour minimiser les risques. Par ailleurs, envisagez de souscrire aux assurances appropriées pour sauvegarder vos actifs et protéger votre famille contre d'éventuels aléas. Gardez à l'esprit qu'établir une stratégie patrimoniale n'est pas un acte isolé, mais plutôt un processus continu. Il est vital de surveiller régulièrement l'évolution de vos placements et d'ajuster votre stratégie en fonction des changements dans votre vie personnelle ou des mouvements du marché. 

Outre le suivi régulier, organisez des consultations périodiques avec des spécialistes. Ces entretiens vous permettront de vérifier si votre stratégie reste en phase avec vos objectifs et le climat économique actuel, et d'y apporter les modifications nécessaires. Toutefois, même en ayant recours à des professionnels, il demeure primordial de saisir les fondamentaux des choix que vous opérez. Consacrez du temps à votre éducation financière et restez au courant des actualités économiques et des innovations en matière de gestion patrimoniale. 

L'élaboration d'une stratégie patrimoniale est un cheminement dynamique nécessitant introspection, planification, mise en œuvre et adaptation. Chaque phase est déterminante pour s'assurer que votre patrimoine ne soit pas seulement sauvegardé, mais qu'il prospère également pour répondre à vos exigences actuelles et à venir. 

Ces contenus peuvent vous intéresser

ordinateurs posés sur une table

Low-tech, de quoi parle-t-on ?

Le terme « low-tech » a émergé dans le débat public au cours des années 2010. Avec la prise de conscience écologique ou les récentes difficultés d’approvisionnement...
En savoir plus
Carte verte assurance voiture

Véhicules immatriculés : Fin de la carte verte

À compter du 1er avril 2024, la carte verte et la vignette d’assurance disparaîtront pour l’ensemble des véhicules immatriculés. Cette avancée permet une simplification...
En savoir plus
Champs et jeunes pousses au premier plan d'une forêt

Conditionnalité des aides : l'autre versant de la PAC

Depuis 2003, les aides de la Politique Agricole Commune (PAC) sont conditionnées au respect d’un certain nombre de règles environnementales, en particulier les...
En savoir plus
Femme qui change son statut d'auto-entrepreneur

Le changement de statut d'auto-entrepreneur

Face à l'évolution constante de l'activité d'un auto-entrepreneur, le passage à un statut juridique différent devient souvent inévitable. Mais quand et comment...
En savoir plus

Notre newsletter

Suivez nos actualités et bien plus, en vous abonnant à notre newsletter.

Type de newsletter*

Êtes-vous client Cerfrance ?*