Nouvelle impulsion commerciale en 4 étapes

Donner une nouvelle impulsion commerciale à une entreprise implique de définir l’objectif à atteindre mais aussi de préciser les moyens à mobiliser pour y parvenir. Pour cela, rien de tel que d’établir une feuille de route pour matérialiser les étapes à suivre et se donner toutes les chances d’arriver à bon port.

1. Sondez les attentes de vos clients

Pour développer votre activité, vous avez besoin de savoir vers quels produits ou services vous orienter. En somme, connaître les attentes de vos clients. La réponse peut être sous votre nez, il vous suffit de demander directement à vos clients ! Prenez le temps de comprendre pourquoi ils font appel à vous, ce qui les séduit ou, au contraire, ce qui les empêche de vous solliciter plus souvent.


2. Identifiez le métier exact de votre entreprise

Cela peut paraître surprenant mais c’est indispensable. Par exemple, tous les plombiers ne font pas le même métier. Ce ne sont pas les mêmes compétences, les mêmes outillages, ni la même organisation qui seront mobilisés selon qu’on entend se spécialiser dans le dépannage, la pose de chaudière ou encore la détection de fuites. Définir précisément le métier de votre entreprise permettra de vérifier si le positionnement souhaité est compatible avec le système en place, les compétences disponibles, les équipements… et, à défaut, de réfléchir aux actions de formation, investissements ou autres changements d’organisation à effectuer pour atteindre vos objectifs.


3. Expliquez ce que vous vendez

Seconde évidence, ce n’est pas au client de deviner ce que vous pouvez lui apporter, c’est à vous de le lui dire ! Reprenons l’exemple du plombier. S’équiper d’un détecteur de fuites a pour première conséquence d’augmenter le coût de revient de l’intervention par rapport à un plombier non équipé. C’est une réalité mais pas forcément un obstacle si on sait l’expliquer au client : “Avec le détecteur, on identifie la fuite et on casse la cloison de façon localisée, ce qui a pour avantage de réduire les frais de remise en état. Au final, la prestation reste compétitive. En fait, ce que nous vendons, c’est du confort et de la fiabilité, pas seulement une recherche de fuites”. 
Se différencier, c’est avant tout mettre en avant les qualités de votre produit ou service, et en assurer une mise en œuvre en conformité avec les attentes du client. 


4. Communiquez de manière simple

Pour finir, et ce n’est pas la moindre des tâches, il vous faudra faire savoir ce que vous vendez. Pour cela, rien de tel qu’un peu de communication. Là encore, commencez par des choses simples : l’enseigne, le marquage des véhicules, le site internet, les réseaux sociaux… sont des incontournables et peuvent utilement compléter le bouche-à-oreille. Pour être efficaces, les messages doivent être explicites et cohérents ; le client doit comprendre immédiatement ce que vous lui proposez. N’hésitez pas à rester basique dans vos annonces  car, en la matière, le beau peut parfois être l’ennemi de l’efficace. Enfin, la communication doit s’entretenir, être organisée et budgétisée, alors pensez à anticiper vos futures actions dans un plan annuel.


EN CE MOMENT

Votre demande a bien été envoyée

Un conseiller Cerfrance reviendra vers vous sous 24h.

Poursuivre ma navigation
Trouver mon agence

Demande de devis

3 minutes
1/12 Quelle est votre situation ?
2/12 Quel est votre secteur d’activité ?
3/12 Combien de salariés employez-vous ?
4/12 Quel est votre chiffre d’affaires (réalisé ou prévisionnel) ?
5/12 Quel est votre besoin ?
6/12 Votre prénom
7/12 Votre nom
8/12 Votre code postal
9/12 Votre commune
10/12 Votre email
11/12 Votre numéro de téléphone
12/12 A quels horaires êtes-vous joignable ?
Plusieurs choix possibles