Réaliser des bénéfices et ne pas avoir d’argent… Comment cela est-il possible ? Pour bien comprendre votre situation économique et vous aider dans la gestion de vos performances, faites le point sur le résultat comptable et le revenu disponible, deux notions fondamentales. 

Résultat comptable et revenu disponible : deux notions à bien distinguer

« Mon comptable fait ressortir un fort résultat, sur lequel je paie des impôts et des cotisations sociales. Pourtant, j'ai du mal à couvrir les besoins de ma famille. Comment est-ce possible ? » 

Si vous vous posez cette question, c’est peut-être parce que vous confondez votre résultat comptable et votre revenu disponible. 

Par exemple : vous avez acheté un fonds de commerce en 2015, incluant 50 000 € de matériel. Pour vous lancer, vous avez emprunté, et vos échéances annuelles représentent 20 000 €.
Comparons votre résultat et votre revenu disponible : 
 


Détermination du résultat comptable

Excédent brut d’exploitation (EBE)
Dont cotisations sociales déjà déduites
42 000 €
18 000 €
Amortissements (Agencement) 7 147 €
Frais financiers moyens 4 285 €
Résultat de l’exercice 30 568 €
Détermination
EBE 42 000 €
Échéances 20 000 €
Revenu disponible 22 000 €
Prélèvements privés
Dont impôt sur le revenu

23 500 €
3 500 €

Solde de trésorerie -1 500 €
Ecart entre le résultat
et le revenu disponible
8 568 €

 

 

 

 

 

 

 


L’écart entre votre résultat et votre revenu disponible est important : dans cet exemple, il est de 8 568 € ! De ce fait, vous ne pouvez effectivement pas faire face à vos besoins personnels (ici, prélèvements privés de 23 500 €). 

Retenez qu’en comptabilité, les notions de résultat et de revenu disponible sont très distinctes et que vous devez veiller à bien les respecter :

  • Le résultat : il est issu d’une application stricte de la réglementation comptable. Il vous permet d’abord de calculer vos cotisations sociales et vos impôts. Il vous sert également à mesurer la rentabilité de votre entreprise (pour rémunérer les capitaux, dans les sociétés à l'IS, et le travail familial) ou à comparer vos performances avec celles de vos concurrents.

 

  • Le revenu disponible : il vous donne des informations sur l’équilibre financier de votre entreprise et vous permet de savoir si vous dégagez suffisamment d’argent pour vos dépenses personnelles et professionnelles. En connaissant son montant, vous pouvez arbitrer entre prélèvements personnels et développement de votre entreprise. Vous avez aussi la possibilité de choisir vos modalités de financement (autofinancement de vos développements, marge d'emprunt nouveau, etc.)

Pour assurer la pérennité de votre entreprise et veiller à la bonne gestion de ses performances, vous devez donc impérativement connaître votre revenu disponible. Partez gagnant : de cette manière, vous évitez en effet de dépenser plus que vous ne gagnez !


D'où vient votre résultat ?

Pour comprendre ce qui contribue positivement ou négativement à dégager votre revenu disponible, il existe une méthode simple et efficace : l'analyse du tableau des soldes intermédiaires de gestion. D’un seul coup d’œil, vous pouvez en effet savoir d’où proviennent les soucis éventuels :

  • Le haut du tableau explique la capacité de votre entreprise à dégager du « cash » par son activité normale ;
  • Le milieu du tableau sert à tirer les conséquences comptables de vos choix d'investissements passés ;
  • Le bas du tableau traite les événements exceptionnels.

Fonctionnement normal de l’activité
  Chiffre d’affaires     
  Production nette
  - Achat de marchandises
  = Marge commerciale
  - Services extérieurs
  = Valeur ajoutée
  + Subventions d’exploitation
  - Frais de personnel
  = EBE
Impact des investissements
et du financement extérieur
- Amortissement
  = Résultat d’exploitation
  +/- Résultat financier
  = Résultat courant
Impact des opérations exceptionnelle +/- Résultat exceptionnel
  = Résultat de l’entreprise