EARL ou SCea : des formes juridiques qui permettent de s’associer

Vous êtes agriculteur et vous hésitez sur le futur statut de votre exploitation. La palette des sociétés agricoles est vaste et votre choix doit correspondre à vos besoins comme à vos objectifs. Parmi elles : l’exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL) ou la société civile d’exploitation agricole (SCEA). La première, très en vogue auprès des jeunes agriculteurs, est unipersonnelle ou pluripersonnelle. Quant à la seconde, son fonctionnement très flexible permet d’élargir le spectre des associés possibles, en autorisant les personnes morales. Nombre d’associés, souplesse, montant du capital, avantages et inconvénients… Retour sur les spécificités de ces formes juridiques.

Le Gaec : une autre possibilité pour s’associer tout en restant autonome

Retenez que l’EARL ou la SCEA ne sont pas les seules formes juridiques qui permettent de s’associer. Le Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (Gaec) vous permet de créer une société à plusieurs, tout en restant exploitant à part entière.

Connaître les spécificités du Gaec

EARL ou SCEA : quelles différences ?

Si ces deux formes juridiques vous permettent de vous associer, elles comportent pourtant de nombreuses différences dans leur fonctionnement mais aussi en termes de capital de constitution ou de responsabilité :

Notre newsletter

Suivez nos actualités et bien plus, en vous abonnant à notre newsletter.

Type de newsletter*

Êtes-vous client Cerfrance ?*