Accéder au contenu principal
Materiel de coiffure dans salon de coiffure

Pourquoi et comment reprendre un salon de coiffure ?

Créer ou reprendre : c’est la question que se posent tous les futurs chefs d’entreprise… De réelles opportunités existent dans la reprise d’entreprise : il faut savoir les saisir et adapter l’activité reprise à son image, à son style et à sa stratégie de dirigeant.

En 2021, on dénombrait 1100 reprises de fonds de salon de coiffure pour un montant moyen de 73114€. (source : Altares)

En moyenne, entre 2016 et 2021, 1111 cessiosn sont dénombrées avec un prix moyen de 66021€, ce qui représente 62,3% du CA (chiffre médian).

Après une baisse en 2020, qui peut être liée à la crise sanitaire, le nombre de reprises augmente de nouveau en 2021 (+13% par rapport à l'année précédente) et retrouve le niveau de 2019.

Source : les-chiffres-cles-de-la-coiffure-2021-unec.pdf

Avant de penser aux services ou aux produits que vous allez prochainement pouvoir proposer dans votre salon de coiffure, il est nécessaire de se poser différentes questions :

Quel est mon projet ?

Au début de sa conception, il est important de déterminer si vous souhaitez vous lancer seul ou à plusieurs.

Grâce à cela, vous pourrez établir un premier cadre pour vos réflexions et pourrez d’ores et déjà cerner les compétences clés dont vous disposerez en interne, ainsi que celles que vous devrez dénicher à l’externe.

Quels sont mes objectifs ?

Attention à bien prioriser vos objectifs : l’entreprise idéale n’existe pas. Il faut donc savoir quels sont les points les plus importants pour vous. Il est possible de trouver un salon de coiffure de bien des manières et ce, grâce aux nombreux canaux de communication à votre disposition :

  • Le bouche à oreille : cette méthode est efficace dans les petites villes, beaucoup moins dans les grandes.
  • Le démarchage : contactez directement les entreprises intéressantes et prévenez-les de votre intérêt.
  • Les sites d’annonce en ligne : Consultez les sites et organismes qui mettent en relation les repreneurs et les vendeurs (Ex : les chambres des métiers, Les Echos reprises, le Bon coin, Facebook, l’éclaireur de la Coiffure, etc.…)
  • Utilisez les annonces de cession créées par les unions professionnelles ou les fédérations, telles que l’UNEC.
  • Mettez-vous en relation avec les cédants en effectuant vos recherches via les plateformes disponibles sur internet, telles que Meet pro.

Les critères de sélection

Avant de réaliser une étude préliminaire plus poussée de la situation de l’entreprise, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs critères décisif pour votre décision.

Une étude de la zone de chalandise vous permettra de déterminer votre future concurrence, à proximité du salon. La fourchette des prix pratiqués ainsi que les services proposés vous permettront de procéder à une analyse concurrentielle plus complète.

Par ailleurs, grâce aux avis clients et au bouche à oreille, la réputation actuelle du salon se fera rapidement connaitre : vous saurez ce qu’en pensent les clients actuels !

L’historique de la performance financière du salon vous permettra d’avoir une première lecture de certains indicateurs importants et vous donnera des pistes pour de potentiels axes de développement et autres opportunités de croissance. Il sera également intéressant de savoir si le salon a déjà débuté sa transition vers le digital, ou s’il projette de le faire.

Quelques points de vigilance

Il est nécessaire de cerner les motivations du vendeur afin de comprendre les raisons sous-jacentes de la vente de l'entreprise. Les termes de la cession tels que le prix de vente ou les conditions de paiement et les garanties fournies, joueront un rôle clé dans la négociation. En plus de cela, l'analyse du local est déterminante afin d’assurer sa conformité aux réglementations en vigueur. Grâce à cela, pas de surprise : si besoin d’effectuer des travaux il y’a, les coûts pourront être évalués en amont et intégrés au montant de l’offre.

Souvent mise de côté du fait de la complexité de son évaluation, la qualité du personnel est un facteur déterminant dans la viabilité d'une entreprise. Cela englobe l'expertise, la loyauté, la formation et la culture d'entreprise du personnel. Une main-d’œuvre qualifiée et engagée contribuera de manière significative à la réussite de l'entreprise, d’autant plus si la stratégie commerciale du salon de coiffure est cohérente.

Enfin, il sera également nécessaire de connaitre les outils de digitalisation utilisés pour améliorer l'efficacité des futures opérations commerciales : systèmes de gestion, plateformes de commerce électronique, logiciels de marketing en ligne ou outils de suivi de la clientèle.

Ainsi, il est impératif de connaitre ces éléments car ils vous fourniront un aperçu complet de l’état, des perspectives de votre futur salon et de la stratégie à mettre en place.

Les différentes formes de reprise

Avant de procéder à la reprise d’un salon de coiffure, il est indispensable de connaitre les différentes formes de reprise qui s’offrent à vous :

  • Cession du fonds de commerce : lors de la reprise, seulement l’actif est repris mais pas les dettes.
  • Cession des titres sociaux :
    • Reprise de l’ensemble du patrimoine : actif et passif (dettes)
    • Négociation des garanties d’actif et de passif.
  • Location-gérance assortie d’une promesse d’achat : Contrat permettant de déléguer et confier la gestion d’un commerce

Comment réussir une bonne négociation ?

Précédemment dans cet article, nous avons évoqué le terme de négociation, sans évoquer comment faire pour bien négocier.

Avant toute chose, il est crucial de se faire accompagner par un expert spécialisé dans votre secteur d’activité. C’est le cas de Cerfrance, acteur référent du conseil et de l’expertise comptable. Avec plus de 720 agences implantées sur tout le territoire, Cerfrance permet à ses clients-adhérents de faire grandir leurs projets.

Par ailleurs et comme évoqué plus haut, avoir une vue claire de la situation permet de prendre les bonnes décisions, notamment d’un point de vue budgétaire. En détaillant tous les éléments de l’environnement qui doivent être abordés, vous pourrez ainsi déterminer jusqu’où pourront aller vos concessions et ainsi, le "négociable" du "non négociable".

Enfin, pour vous aider à vous fixer un cap, vous pourrez établir un calendrier des actions à mener afin de définir les éléments à mettre en discussion, à chaque étape de ces négociations.

Financement du projet

Pour mener à bien le financement de votre projet, vous pouvez passer par différents fonds tel que le financement personnel, en apportant vous-même un apport. Il vous est également possible de procéder à des financements externes auprès d’investisseurs (business angels, crowdfunding, etc..) ou plus communément auprès de banques.

Par ailleurs, il est également possible de financer son projet grâce à l’obtention d’aides publiques, à retrouver sur le site aides-entreprise.fr ou via l’obtention de prêts d’honneur, auprès du Réseau Initiative France par exemple.

Reprendre les salariés

Lors de la reprise des salariés, les contrats de travail sont maintenus et les avantages acquis par le passé sont conservés. Il ne sera pas possible pour le nouvel employeur de refuser le transfert d'un salarié. Quant au salarié, il ne pourra pas s'opposer au transfert de son contrat de travail.

Cependant, si la reprise des salariés est obligatoire, certains éléments doivent être vérifiés afin d’assurer le bon fonctionnement de l’entreprise. Le nouvel employeur doit déterminer s’il existe ou non des dettes envers les organismes sociaux ou s’il existe des contentieux en cours. Il doit également s’assurer de la conformité des contrats et des rémunérations de ses salariés ainsi que du bon suivi des temps de travail de chacun. Pour connaitre avec précision la valeur de la masse salariale, il devra aussi s’intéresser à l’ancienneté de ses salariés, à l’existence ou non de clauses de non-concurrence ainsi qu’aux critères d’intéressement, afin d’évaluer le montant des primes à verser dans le futur.

En résumé

La reprise d’un salon de coiffure soulage l’entrepreneur grâce à des démarches moins importantes que dans le cadre d’une création. Il lui permet aussi immédiatement de bénéficier d’infrastructures, d’équipement et de ressources, permettant d’assurer le bon fonctionnement de l’entreprise dès le 1er jour. Grâce à une clientèle déjà conquise, la reprise d’une activité permet souvent de se développer plus rapidement : se projeter dans l’avenir est plus aisé.

Cela exige tout de même une certaine vigilance de l’entrepreneur sur le prix d’acquisition du salon. Non sans risques, la reprise d’un salon de coiffure peut induire certaines difficultés, notamment lors de la passation. A l’externe, la continuité de certains partenariats pourrait être remis en cause tandis qu’en interne, la transition peut comporter le risque d’une perte de savoir-faire.

Comme dans tout projet de création ou de reprise, le risque d’une mauvaise gestion de l’entreprise est fort et interpelle.

Afin d’assurer la rentabilité et la pérennité future de la société il est avisé de se faire accompagner par un expert-comptable spécialisé dans la coiffure et la beauté comme le réseau Cerfrance.

Dans le cadre d’une reprise d’activité, des missions spécifiques peuvent être proposées par Cerfrance :

  1. Affiner vos objectifs et structurer votre projet
  2. Aider à cibler le bon salon
  3. Préparer la vente ou la mise en place d’un plan d’action
  4. Procéder à l’évaluation du salon
  5. Pour vous accompagner dans les négociations
  6. Pour vous aider à choisir vos statuts
  7. Pour vous accompagner pour l’obtention de vos financements
  8. Réaliser vos autres démarches administratives.

Plus d'informations sur en cliquant ici.

Synthèse comparative rachat /création

- REPRISE CREATION
Démarches
Recherche de la cible, évaluer/négocier, choisir un statut juridique
Etablir une étude de marché/business plan, définir le type de société, acquérir les équipements, prospecter/recruter
Formalités administratives
Dépendant de la forme du rachat
Dépendant de la forme juridique
Structure
Disposer d'une structure fonctionnelle
Rechercher les infrastructures/équipements/ressources humaines
Conditions d'accès au financement
Allégées
Complexes
Apport
Onéreux
Abordable
Clientèle
Existante
A créer
Flexibilité
Limitée
Forte
Démarrage
Immédiat
Lent
Digitalisation
Vérifier et adapter selon vos besoins
A créer
Village en France, c'est ça la proximité de Cerfrance

Trouver une agence

Je cherche une agence
autour de
Voir toutes les agences

Ces contenus peuvent vous intéresser

Mise en place d'une stratégie patrimoniale

Définir sa stratégie patrimoniale

La gestion de patrimoine est bien plus qu'une simple affaire de chiffres ; c'est une réflexion sur l'avenir, une planification méticuleuse et une adaptation constante....
En savoir plus
ordinateurs posés sur une table

Low-tech, de quoi parle-t-on ?

Le terme « low-tech » a émergé dans le débat public au cours des années 2010. Avec la prise de conscience écologique ou les récentes difficultés d’approvisionnement...
En savoir plus
Carte verte assurance voiture

Véhicules immatriculés : Fin de la carte verte

À compter du 1er avril 2024, la carte verte et la vignette d’assurance disparaîtront pour l’ensemble des véhicules immatriculés. Cette avancée permet une simplification...
En savoir plus
Champs et jeunes pousses au premier plan d'une forêt

Conditionnalité des aides : l'autre versant de la PAC

Depuis 2003, les aides de la Politique Agricole Commune (PAC) sont conditionnées au respect d’un certain nombre de règles environnementales, en particulier les...
En savoir plus

Notre newsletter

Suivez nos actualités et bien plus, en vous abonnant à notre newsletter.

Type de newsletter*

Êtes-vous client Cerfrance ?*