Fin mars Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé la suppression progressive de la déclaration de revenus à compter de 2020.

Concrètement que faut-il comprendre de cette annonce ? La déclaration va-t-elle réellement disparaître ?

Une disparition partielle

La déclaration de revenus est aujourd'hui pré-remplie pour les salaires, les retraites et les revenus de capitaux mobiliers.

A ce titre certains contribuables n'ont besoin aujourd'hui que de valider leur déclarations. Pour ces personnes il est effectivement envisageable de supprimer l'obligation déclarative. Cela concernerait environ 5 millions de foyers fiscaux.

Mais pour les autres (38 millions de foyers) la déclaration reste nécessaire.

NB : le Ministre a indiqué souhaiter poursuivre la simplification. Il est donc possible que la masse de données pré-remplies évolue dans le futur.


Qui continuera à déclarer ?

Dès lors que vous aurez :

  • des dépenses ouvrant droit à réduction ou crédit d'impôt,
  • des revenus qui ne sont pas pré-remplis : revenus d'artisans, commerçants, agriculteurs, prestatiaires de services, ou  revenus fonciers notamment
  • ou que vous souhaitez déduire les frais réels de vos salaires,

vous aurez compléter votre déclaration de revenus.

 


Besoin d’aide pour déclarer vos revenus ?

Votre situation personnelle a évolué (mariage, divorce, naissance…), votre patrimoine se développe (acquisition de titres ou actions, d’un bien immobilier…) et vous êtes confronté à une plus grande complexité de votre déclaration de revenus ? Les experts Cerfrance peuvent vous accompagner.

Estimez dès maintenant et gratuitement la valeur de notre accompagnement


Pour vous

EN CE MOMENT