Le gouvernement d’Emmanuel MACRON a décidé de proroger de 4 ans le dispositif PINEL soit jusque 2021 mais en apportant une modification de taille.

Rappel de l’objectif :

Entrée en vigueur en Septembre 2014, la Loi Pinel a pour objectif de stimuler la construction de logements neufs dans des zones « tendues », c’est-à-dire où la demande locative est supérieure à l’offre.
Ce dispositif facilite donc l’investissement des contribuables français dans l’immobilier locatif neuf.


Ce qui change en 2018 :

Dès 2018 le changement le plus important concerne les zones d’éligibilité au dispositif qui sont resserrées aux zones très tendues.

Seules les zones A bis, A et B1 sont maintenues. Les zones B2 et C sortent du champ d’application du dispositif.

  • Zone A bis

Paris et 76 communes des Yvelines, des Hauts de-Seine, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise

  •   Zone A

Villes de l’Ile de France (hors zone A bis évidemment), la Côte d’Azur, la partie française de l’agglomération genevoise, certaines agglomérations ou communes importantes de type Lille, Lyon ou encore Marseille.

  • Zone B1

Certaines grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants, une partie de la grande couronne parisienne non située en zone A bis ou A, certaines communes comme Annecy, La Rochelle, Bayonne ou St Malo, la Corse et les départements d’Outre-Mer. La zone B1 regroupe des villes comme Toulouse, Nantes, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Aix en Provence etc...


EN CE MOMENT