Les bâtiments à usage exclusivement agricole sont exonérés de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Mais de plus en plus fréquemment, des immeubles agricoles peuvent servir à d’autres activités.

Il faut, en ce cas, distinguer deux cas de figure :
  1. Le bâtiment est mixte, une partie est réservée à l’activité agricole, l’autre partie abrite une activité non agricole. En ce cas, l’administration fiscale admet l’application de l’exonération de la TFPB au prorata de la surface consacrée à l’activité agricole.
  2. En revanche, des bâtiments peuvent abriter des installations qui servent à la fois à l’activité agricole et à l’activité non agricole (usage mixte). On peut citer l’exemple d’une exploitation viticole qui presse sa propre récolte et fournit des prestations de pressage à des tiers. Dans ces conditions, le bâtiment est entièrement soumis à la TFPB.

Pour vous

EN CE MOMENT