En cas d’annulation de vol ou de retard à l’arrivée supérieur à 3 heures, les passagers peuvent prétendre à une indemnité forfaitaire de 250 à 600 €.

Ce dédommagement prévu par un règlement européen (n°261/2004) a été renforcé par plusieurs décisions de justice :

 

Un arrêt de la cour de cassation a fixé le délai pour agir pour un particulier à  5 ans.

Par ailleurs, pour prétendre à une indemnisation, il n’est pas nécessaire de justifier être monté à bord de l’appareil pour être indemnisé. Une preuve d’un enregistrement en ligne suffit

(Cour de Justice de L’Union Européenne - Ordonnance du 24 octobre 2019 affaire C-756/18°)

EN CE MOMENT