Le projet de loi de Finances présenté pour 2020 est surtout orienté vers les particuliers.

Ainsi, le barème de l’impôt serait revu afin de réduire la charge d’impôt des classes moyennes (baisse de la 1ère tranche de 14% à 11%).
De plus, le dispositif de prime exceptionnelle serait reconduit mais avec une exonération de cotisations et d’impôt conditionnée à la mise en place d’un contrat d’intéressement.

Enfin, la prime d’activité serait revalorisée.

La suppression de la taxe d’habitation pour la résidence principale est confirmée. Les contribuables modestes en seront complétement exonérés en 2020.

D’un point de vue pratique, l’obligation de déclaration des revenus serait supprimée dès lors qu’aucune modification n’est à apporter par le contribuable.

La transformation du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) en prime forfaitaire davantage ciblée sur la performance énergétique et les ménages les plus modestes est confirmée.

Concernant les sociétés, on note la confirmation de la baisse de l’impôt société et une possibilité d’exonération de contribution économique territoriale et de taxe foncière pour les nouveaux commerces ruraux.

Pour vous