Licenciement, invalidité ou mise à la retraite anticipée vous autorisent désormais à opérer des retraits sur votre PEA dans les 5 premières années suivant son ouverture sans que cela entraine la clôture du plan (idem si l’un de ces événements concerne le conjoint ou le partenaire pacsé du titulaire du PEA).

Ces retraits sont taxés à 12. 8% au titre de l’impôt sur le revenu auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux dont le taux varie selon l’année d’acquisition du gain (17.2 % en 2019)

Entre la 5e et 8 e année du plan, vous pouvez, sans condition, retirer une partie de partie de votre épargne sans clôturer le plan (alors qu’auparavant il fallait attendre 8 ans) et alimenter ensuite à nouveau votre PEA.

Loi Pacte n° 2019-486 du 22 mai 2019, JO du 23.

EN CE MOMENT