Lorsque vous créez votre entreprise, vous devez d’abord faire le point sur vos motivations, vos compétences, vos ressources et le marché. Passée cette étape, il ne vous reste plus qu’à transformer l’essai et à bâtir votre prévisionnel ! Celui-ci se compose d’un ensemble de tableaux financiers indispensables qui suivent un ordre de construction bien précis : le compte de résultat, puis le plan de financement et enfin, le tableau de trésorerie.

Le compte de résultat

Le compte de résultat est le premier tableau à présenter dans votre prévisionnel.  Véritable baromètre pour votre projet, il vous permet d’analyser votre activité et de mesurer la capacité de votre entreprise à dégager des excédents et à être performante. Il sert également à :

  • Calculer vos prélèvements sociaux et fiscaux (impôt sur les sociétés ou sur le revenu et cotisations sociales) ;
  • Vérifier l’équilibre entre vos charges et vos produits.

Retenez qu’il s’organise autour de deux notions : vos produits, vos charges. La différence entre les deux correspond au résultat de votre entreprise. Vous saurez ainsi exactement si elle génère un bénéfice ou une perte.

Comment construire votre compte de résultat ?


Le plan de financement

Réalisez ensuite votre plan de financement. Au moment de débuter votre activité, il vous permet de prévoir la manière dont vont être financés les investissements nécessaires à votre entreprise, y compris votre besoin en fonds de roulement. Simple à élaborer, il s’équilibre entre :

  • Vos besoins (ce qui est à financer) : les investissements, le stock minimum nécessaire au lancement de votre activité, votre besoin en fonds de roulement.
  • Vos ressources (la recherche de financements) : l’autofinancement, les emprunts à court, moyen et long terme.

Tout savoir sur le plan de financement


Le tableau de trésorerie

Enfin, établissez votre tableau de trésorerie. Ce document vous permet de vérifier l’ajustement de vos dépenses à vos recettes, de prévoir d’éventuels besoins mais aussi de savoir comment agir pour les combler. Il se décompose en trois parties :

  • Les flux de trésorerie liés à votre activité ;
  • La variation du besoin en fonds de roulement ;
  • Les investissements et leur financement.

Comprendre le tableau de trésorerie